De plus en plus répandue dans le monde, la stomatophobie est une aversion sérieuse qui peut avoir de lourdes conséquences sur le bien-être physique, moral et social d’une personne. S’il est vrai qu’un nombre important de personnes considère cette phobie comme une légère appréhension, il faut pourtant dire qu’il s’agit d’un véritable problème pour d’autres. Dans la plupart des cas, cette peur remonte à l’enfance et peut provoquer beaucoup d’autres problèmes à l’âge adulte. Qu’est-ce que la stomatophobie, ses conséquences et ses modes de préventions ? Découvrez ci-dessous la réponse à toutes ces questions.

Qu’est-ce que la stomatophobie ?

De manière basique, la stomatophobie est une maladie. Il s’agit en effet d’une crainte intense, exagérée et susceptible de déclencher une crise de panique chez le patient lorsqu’il se trouve dans un centre dentaire. Selon le Dr Henri OUAZANA, la stomatophobie est une peur irraisonnée des maladies de la bouche et de l’acte dentaire (consultation et soin). C’est également une association de différentes phobies (peur du sang, du mauvais goût des produits dentaires, ou de l’odeur de cabinet dentaire, etc.). Comme dans le cas de l’iatrophobie, l’idée de prendre un rendez-vous chez un dentiste suffit à provoquer une crise de panique chez le stomatophobe. Dans cet état, il devient souvent compliqué pour le dentiste de réaliser son intervention sans laisser des séquelles sur le patient lorsque ce dernier est en état de lucidité.

C’est d’ailleurs pourquoi les praticiens procèdent souvent à des interventions sous anesthésie générale. Ce choix permet de limiter la douleur et d’assurer l’efficacité du soin. Les maux peuvent donc être soignés sans aucun risque de complication. Selon le cas, des séances de psychothérapie peuvent être nécessaires pour préparer psychologiquement le malade à l’acte dentaire. Il pourra donc se rendre chez son dentiste traitant toutes les fois que le besoin se présente.

La stomatophobie : une maladie qui touche beaucoup de personnes dans le monde

Très souvent minimisée, la stomatophobie atteint aujourd’hui un grand nombre de la population mondiale. Selon un récent sondage, plus de la moitié des Français souffre de la peur du dentiste. Cette maladie est généralement liée à une mauvaise expérience dans l’enfance et particulièrement à une terreur de la douleur. Dans certains cas, ce problème peut conduire à un état général d’abandon buccal. Le patient refuse alors de traiter ses éventuelles pathologies buccales pour écharper à la douleur. Or, l’absence de traitement des maladies de la bouche peut favoriser l’installation d’un cercle vicieux avec de sérieuses répercussions sur la santé physique. Par ailleurs, cette situation peut conduire à une phobie sociale, une source potentielle de plusieurs problèmes de santé.

Selon une récente étude, plus de 10 % de la population mondiale serait concernée par cette maladie. D’après les résultats de ce même sondage, les femmes représentent environ 59 % du nombre total des stomatophobes dans le monde. Il s’agit majoritairement de personnes situées dans la tranche d’âge de 25-45 ans. Face à l’enfer émotionnel, les stomatophobes (femmes et hommes) choisissent de ne pas consulter un dentiste. Ils préfèrent en effet continuer de supporter le mal et se priver de sourire que d’aller se soigner et de devoir faire face à douleur. Malheureusement pour eux, le refus de se traiter provoque bon nombre de problèmes qu’il est souvent impossible de maitriser si rien n’est fait assez rapidement. En fonction du cas, la peur du dentiste peut conduire à une carie dentaire, une détérioration de la dentition et bien d’autres. Pour éviter d’en arriver là, il est indispensable de connaitre les signes annonciateurs de cette phobie pour y remédier au plus vite.

Stomatophobie : signes et traitement

Rien qu’à la pensée de devoir se faire examiner par un dentiste, certaines personnes manifestent divers symptômes. Il s’agit entre autres de :

  • palpitations ;
  • nausées ;
  • transpiration ;
  • tremblements ;
  • bouche sèche ;
  • maux de tête ;
  • etc.

Si vous développez souvent l’un de ces malaises lorsqu’il s’agit de consulter un dentiste, il est possible que vous soyez stomatophobe. Le mieux à faire serait d’en parler avec un spécialiste qui vous aidera à vaincre le mal. S’il est vrai que cette phobie peut être rapidement éradiquée, il faut pourtant dire qu’elle peut également aboutir à des altérations sévères de la santé buccodentaire. Veillez donc à signaler le mal le plus tôt possible et à suivre le traitement qu’il faut pour éviter le pire.

Avant même de devenir stomatophobe, près de 55 % des gens présenteraient les symptômes de la maladie. Heureusement, les experts disposent actuellement de différents types d’anesthésiants et d’analgésiques qui permettent de prévenir la douleur. Ils détiennent par ailleurs une formation qui les rend aptes à réduire l’anxiété chez les patients durant les rendez-vous médicaux. Mais, pour l’efficacité des soins, les spécialistes dentistes sont obligés d’exposer clairement aux patients le traitement à suivre ainsi que les outils à utiliser. Cette démarche permet en effet de préparer psychologiquement le malade à affronter la douleur des soins.

Comment limiter les ravages de peur du dentiste ?

Le nombre de personnes souffrant de la stomatophobie augmente de jour en jour. Malheureusement, on compte très peu de spécialistes dentistes capables de gérer les patients. Néanmoins, il existe quelques traitements efficaces permettant de limiter les ravages pour ceux qui souhaitent recevoir les soins. Les anxiolytiques, l’hypnose, l’acupuncture sont autant de solutions pouvant permettre de vaincre la peur du dentiste. Pour les enfants, il existe un gaz à inhaler qui permet de contrôler la terreur de l’acte dentaire. Composé à 50 % d’oxygène et à 50 % de gaz hilarants, ce produit à effet d’antalgique et d’anxiolytique est surtout utilisé pour de courtes interventions pour apporter de la relaxation au patient.

Pourquoi traiter rapidement la stomatophobie ?

Au-delà de la simple appréhension qui pousse les patients à réduire les consultations, le Dr Henri OUAZANA, chirurgien-dentiste, attire l’attention sur les effets de la stomatophobie. Selon lui, cette peur irraisonnée peut avoir de lourdes conséquences tant sur la vie sociale du patient que sur sa santé physique.

Sur le plan physique

La dentition subit une destruction progressive et sévère à force de ne pas traiter les maladies de la bouche. Les caries dentaires sont très fréquentes et d’autres problèmes buccaux dentaires peuvent se développer. C’est le cas par exemple de la parodontite, de la gingivite ou encore de la récession gingivale qui peuvent avoir de graves complications à la longue. Chez les enfants stomatophobes par exemple, les conséquences de la peur du dentiste sont encore plus lourdes. Selon le cas, cette phobie peut provoquer un délabrement dentaire avec pour conséquence une dégradation rapide des dents de lait et un mauvais développement de la mâchoire. Il s’ensuit un déficit de croissance, cause directe de malocclusions, un problème difficilement corrigible à l’âge adulte.

Sur le plan social

En fonction de son évolution, la stomatophobie peut être très handicapante pour la personne qui en souffre. Dans certains cas, elle empêche de manger, de parler et même de sourire. Cette situation se justifie par la dégradation totale des dents qui pousse les stomatophobes à éviter tout contact. Ces personnes n’osent plus ouvrir la bouche. Elles s’interdisent les soirées entre amis et refusent de s’associer à d’autres personnes, y compris ceux de leur famille. En effet, elles ont honte de leurs dents et leur vie sociale s’amoindrit de plus en plus.

La stomatophobie est une maladie réelle qui fait beaucoup de ravages de nos jours. Heureusement qu’il existe des solutions pour l’éradiquer de votre vie. Il vous revient simplement de faire le bon choix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here