La tendance du piercing est apparue il y a bien longtemps, et elle n’est certainement pas prête de s’estomper de sitôt. Bien au contraire, de plus en plus de personnes s’y essaient avec évidemment les femmes en pole position. Parfois sur le nez, parfois aux oreilles, ou encore sur les lèvres, la langue ou le ventre pour certains, l’emplacement du piercing varie d’une femme à l’autre en fonction des tendances ou des préférences de chacune. En considération des grandes tendances, des usages et des recommandations, découvrez ici les différents emplacements qui s’offrent à vous pour faire votre piercing pour femme. Focus !

Le visage : une multitude de possibilités selon vos préférences et votre audace !

Pour une femme, le visage est l’une des parties du corps qui offrent le plus de possibilités pour faire un piercing et se mettre en valeur, attirer l’attention ou se faire tout simplement plaisir. Ainsi, au niveau du visage, il est possible de faire un piercing aux endroits suivants :
  • le nez : étant l’une des parties les plus courantes pour le piercing, il apporte une touche sexy et élégante à la femme lorsqu’il est orné d’une belle boucle. Dans certaines cultures et religions, le piercing nasal est même une coutume ;
  • les oreilles : c’est tellement courant qu’il ne faudrait presque pas en parler. Toutefois, il est toujours intéressant de rappeler que vous pouvez vous faire deux, trois ou quatre piercings à cet emplacement si vous voulez. Aussi, l’oreille offre plusieurs parties pour faire un piercing. Entre le Daith, le Conch, le Tragus, le Rook ou l’hélix, le choix vous revient ;
  • les lèvres : supérieures, inférieures, en haut ou en bas, çà dépend de vous. Cela ne réussit toutefois pas à toutes les femmes, et les risques sanitaires sont peu négligeables ;
  • les paupières : risqué, mais faisable ! Après, pour ce qui est de son élégance, chacune jugera en fonction de ses goûts ;
  • la langue : piercing quelque peu fréquent, il cicatrise rapidement (2 à 4 semaines), mais présente également quelques risques sanitaires comme le déchaussement et la rétractation des gencives ;
  • le Frenulum : aussi appelé « smiley », car invisible quand on ne sourit pas, cet emplacement de piercing voit sa popularité grimper. Il est assez mignon, mais est tout aussi risqué que la langue ou les lèvres ;
  • la joue : extrêmement difficile à faire et à garder (entre 8 et 10 mois de cicatrisation), ce piercing est pourtant si élégant quand il est bien réalisé. Encore une fois, les risques sont importants…

La liste pourrait être encore plus longue pour le visage. En effet, beaucoup laissent place à leur imagination quand il s’agit de piercing. L’essentiel est de vous sentir bien dans votre peau, d’être en accord avec le piercing que vous faites et de préserver votre élégance.

Le nombril : le piercing sexy et discret… ou pas !

Après le visage, le nombril est la partie du corps la plus convoitée par les femmes pour faire un piercing. Toutefois, contrairement à ce qu’on pourrait se laisser croire, le nombril n’est pas un bon emplacement de piercing pour tous. Cela dépend en fait de l’anatomie de chacun. Certains auraient la possibilité de le faire en haut du nombril, d’autres en bas du nombril, et les angles diffèrent beaucoup en fonction de l’anatomie.

Par ailleurs, la phase de cicatrisation nécessite beaucoup d’attention pour ne pas se faire mal chaque fois qu’on cogne ou qu’on effleure quelque chose par inadvertance. Aussi, faut-il souligner que ce type de piercing est fortement déconseillé pendant une grossesse. Malgré tout, s’il peut prendre 9 à 12 mois pour cicatriser, il est (il faut l’avouer) l’un des piercings les plus élégants et les plus réussis une fois achevés. Il existe d’ailleurs de très jolis modèles de piercing pour nombrils que vous pouvez découvrir et parcourir à l’adresse suivante https://www.piercing-street.fr/14-piercing-nombril.

Les tétons : plus de peur que de mal ?

En apparence, un piercing sur les tétons est très risqué. On a tôt fait de se dire que cela est bien trop pénible à la réalisation et trop dangereux à porter. Mais, en réalité, ce piercing est encore moins « chiant » que celui au nombril. Petits, gros, plats… : peu importe la forme de vos tétons, vous pouvez y faire un piercing élégant et plaisant. Il est vrai que ce piercing demande beaucoup d’attention et un savoir-faire avéré à la réalisation. Il faudra percer juste et au bon endroit pour avoir le bon résultat.

La cicatrisation peut aller de 6 à 9 mois, et (il faut le savoir) elle peut être vraiment pénible par moment durant le processus de cicatrisation. En effet, les tétons peuvent devenir très sensibles à la douleur pendant cette période. Il faudra donc faire attention à ne pas les cogner n’importe comment au risque de recevoir ces petites décharges de douleurs qui sont connues pour faire bien mal l’espace de quelques secondes. À la fin, le résultat est généralement très satisfaisant, et la petite touche sexy et originale que cela apporte à votre poitrine saura certainement ravir celles qui, dès le départ, étaient sûres d’elles.

Des emplacements inédits aux plus créatifs, tout dépend de chacun et de la faisabilité !

Au-delà de tous ces emplacements connus qui ont été présentés jusque-là, il faut retenir que la pratique du piercing varie en fonction des préférences de chacun et est de ce fait très évolutive. Vous pouvez décider de vous en faire un où bon vous semble tant que cela est faisable et surtout ne porte aucun risque sanitaire majeur. Ainsi, certaines femmes osent des piercings intimes ou d’autres assez inédits comme ceux sur la nuque, au pied, au poignet, au menton, etc. Tant que cela vous plait et que c’est faisable, lancez-vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here