Étymologiquement, le mot hypnose vient du grec « hupnoein » qui veut dire endormi. Or, cette science n’a rien à voir avec le sommeil ou l’endormissement. Il s’agit plutôt d’une thérapie qui consiste à amener une personne à un état de conscience modifié afin qu’elle augmente son écoute. Ce procédé permet de rendre accessibles les ressources peu exploitées du cerveau du patient et d’activer ses pouvoirs d’autoguérison.

Les différents types d’hypnoses

Selon les spécialistes de ce type de thérapie, l’hypnose peut se décliner sous de nombreuses formes, en fonction des psychoses à guérir. Jusqu’à ce jour, on compte quatre principaux types d’hypnoses parmi les plus pratiqués au monde :

  • l’hypnose directe : c’est la déclinaison classique de l’hypnose, celle que l’on utilise depuis plusieurs siècles pour traiter les douleurs, par exemple. Elle est qualifiée de directe parce qu’elle fonctionne selon les instructions directives qui peuvent même s’apparenter à des ordres.
  • L’hypnose ericksonienne : il s’agit d’une autre branche de la thérapie issue de la pratique de Milton Erickson. Contrairement à l’hypnose classique, cette branche est caractérisée par une approche souple et non directive. Comme vous pouvez le constater sur la page formations-en-hypnose.com, on peut rapidement se former à cette technique.
  • L’hypnose semi-traditionnelle. Cette branche est assez proche de l’hypnose classique. La seule différence est qu’elle utilise des techniques de suggestion plutôt semblables à celles utilisées dans l’hypnose ericksonienne, et non pas des ordres.
  • La nouvelle hypnose. Cette déclinaison de l’hypnose n’a plus pour but de soigner, mais plutôt de permettre le développement personnel chez le patient.

formation hypnose

Comment se former à l’hypnose ?

Avant toute chose, sachez que la formation à l’hypnose n’est pas uniquement réservée aux médecins et autres professionnels de la santé. L’apprentissage est en effet accessible au grand public. De plus, en France, la pratique de l’hypnose n’est pas réglementée. Ce qui signifie que tous ceux qui se revendiquent être praticiens ont le droit d’ouvrir leur cabinet. En ce qui concerne les formations, les méthodes et les durées varient selon le type d’hypnose que vous souhaitez apprendre. En général, l’initiation aux principes de base de l’hypnose peut se faire en quelques jours (2 à 3 jours seulement). Après l’initiation, si vous souhaitez conforter vos compétences à un type d’hypnose en particulier, il vous faudra suivre une formation courte qui dure deux semaines, en moyenne.

Pour les psychopraticiens et les psychothérapeutes qui souhaitent ajouter l’hypnose à leur palette de compétences, il leur faudra suivre une formation de 45 jours, au minimum. Ces types d’apprentissages sont prodigués par des instituts de formation professionnelle comme il en existe de nombreux un peu partout dans l’hexagone.

Par ailleurs, il existe une formation d’hypnothérapeute spécialement destinée aux professionnels de la santé. Étant donné qu’il s’agit d’une formation complète, l’apprentissage dure 3 à 4 ans. Un cursus universitaire qui aboutit à l’obtention d’un diplôme en hypnose médicale est également possible. Il existe donc différents types de formation en hypnose. Votre choix dépendra du niveau que vous souhaitez atteindre dans le domaine. Certains de ces apprentissages sont destinés au grand public tandis que d’autres, plus approfondis, sont dédiés aux professionnels de la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here