Si certains couples profitent intensément de leurs rapports sexuels chaque jour, pour d’autres cela peut être une source de frustration voire même de conflit, à cause de certains troubles intimes qui les empêchent d’en jouir comme il le faut. Il existe plusieurs dysfonctions qui peuvent freiner la vie sexuelle d’un couple. Celles-ci peuvent se retrouver autant chez l’homme que chez la femme. L’éjaculation précoce, par exemple, est l’une de ces dysfonctions très fréquentes chez les hommes et qui peut représenter à terme un véritable handicap dans leur vie sexuelle. Il existe néanmoins des solutions pour lutter contre ce problème. Si vous ne tenez plus longtemps au lit pendant vos rapports sexuels avec votre partenaire, que vous n’arrivez plus à la satisfaire parce que vous atteignez très vite le point de non-retour, et que vous ne savez pas comment vous y prendre pour y remédier, alors voici quelques solutions pour lutter contre l’éjaculation précoce.

L’éjaculation précoce : de quoi s’agit-il ?

L’éjaculation précoce est une dysfonction qui concernerait environ un homme sur 3. Il s’agit d’une éjaculation non contrôlée ou d’un trouble éjaculatoire qui survient après le début d’un rapport sexuel. Elle survient généralement en moins d’une minute et trente secondes après le début du coït. Cependant, tous les cas d’éjaculation précoce ne sont pas toujours considérés comme un trouble. Lorsqu’un homme se lance dans ses premiers rapports sexuels après une longue période d’abstinence, par exemple, ou lorsque ses rapports sexuels sont trop espacés dans le temps, ce n’est pas surprenant, ni inquiétant, s’il rencontre ce phénomène d’éjaculation précoce (on parle généralement ici d’une éjaculation précoce primaire). Ce n’est que lorsque ce phénomène se répète lors de plusieurs rapports sexuels consécutifs qu’il devient perturbant et peut alors devenir problématique (éjaculation précoce secondaire).

Les causes fréquentes de l’éjaculation précoce

L’éjaculation précoce peut survenir de façon “naturelle”, comme expliqué précédemment à cause notamment d’une faible fréquence de rapports sexuels. Cependant, plusieurs autres facteurs peuvent en être à l’origine. Il peut s’agir de :

  • facteurs neurobiologiques ;
  • facteurs psychologiques ;
  • facteurs génétiques ;
  • facteurs comportementaux ;
  • facteurs émotionnels ;
  • facteurs environnementaux ;
  • etc.

Chez certains hommes, l’éjaculation précoce peut survenir par exemple à cause d’une hypersensibilité de leur gland ou encore d’une grande excitabilité de leur réflexe éjaculatoire. Chez d’autres, elle peut être la conséquence fréquente d’une inflammation de la prostate, d’une forte sensibilité de récepteurs nerveux ou encore d’une hyperthyroïdie.

Lorsqu’on parle d’éjaculation précoce, il ne s’agit donc pas d’un trouble sous-jacent ou encore moins d’une fatalité. Il y a toujours des solutions pour lutter contre ce phénomène.

Des solutions médicamenteuses

Les traitements médicamenteux font partie des solutions les plus mises en avant contre l’éjaculation précoce. Les médicaments généralement recommandés contre cette dysfonction sont prévus spécialement pour retarder l’éjaculation et donc prolonger la durée des rapports sexuels. Le médicament le plus connu pour le traitement de l’éjaculation précoce et qui dispose d’une autorisation de mise sur le marché est Priligy. Recommandé aux hommes de 18 à 64 ans, ce médicament contient de la dapoxétine, de la cellulose microcristalline, du fer oxyde et du lactose ; de quoi tripler la durée habituelle des rapports sexuels. Ce produit se prend généralement 3 heures avant tout rapport sexuel. Cependant, comme tout autre médicament, il possède certaines contre-indications. C’est pourquoi son acquisition et son usage doivent être toujours précédés d’une ordonnance médicale. Priligy est disponible en pharmacie (sur ordonnance médicale bien évidemment) et sur certains sites de vente en ligne. Vous pouvez aussi en savoir plus sur ce médicament sur internet.

Il existe également d’autres médicaments connus pour leur efficacité sur l’éjaculation précoce. Il s’agit par exemple de Climax Control. Plusieurs études ont démontré qu’un déficit en sérotonine peut aussi être à la base de l’éjaculation précoce chez certains hommes. Dans ce cas, il faut chercher à booster le taux de cette substance afin d’augmenter la durée des rapports sexuels. Un des produits efficaces en matière d’augmentation du taux de sérotonine secrété par l’organisme est Climax Control. En plus de favoriser la sécrétion de sérotonine, il fortifie la virilité, va jusqu’à quadrupler la durée habituelle des rapports sexuels et vous permet de limiter le stress dans votre vie sexuelle.

Les solutions comportementales

Si vous n’aviez jamais entendu parler du stop-and-go en matière d’éjaculation prématurée, c’est le moment de savoir ce dont il s’agit. C’est une technique généralement recommandée aux hommes qui souffrent de l’éjaculation précoce. Le stop-and-go consiste, durant un rapport sexuel, à arrêter les mouvements de va-et-vient lorsque l’homme commence à atteindre son orgasme (dans le but de retarder l’éjaculation) et à reprendre l’acte lorsqu’il sent que le niveau d’excitation a diminué. La technique de compression, encore connue sous le nom de squeezing, est elle aussi très efficace. À l’instar du stop-and-go, elle permet à l’homme de moduler son excitation avec l’aide de sa partenaire. Il est important de noter que les techniques du stop-and-go et du squeezing évitent toute frustration et tout stress au niveau des deux partenaires si et seulement si ceux-ci collaborent et s’entendent bien avant de passer à l’acte.

Il existe plusieurs autres sexothérapies comportementales qui permettent à l’homme d’acquérir certaines habiltetés corporelles et ainsi de se débarasser de l’éjaculation prématurée. Par exemple, avec votre femme (tant que vous vivez ensemble), entendez-vous pour avoir des rapports sexuels au moins 2 fois par semaine. Plus la fréquence des rapports sexuels est grande, plus vous aurez de chance de ne plus être gêné par cette dysfonction. À cette habitude, vous pouvez ajouter l’utilisation de préservatifs retardants tels que Manix endurance. Vous pouvez également opter pour l’utilisation d’un gel retardant, comme Emla ou MaxiControl, qui anesthésiera légèrement l’extrémité de votre pénis durant le rapport (vous l’appliquerez en effet sur votre gland avant l’acte) et vous permettra d’avoir des rapports sexuels plus longs et plus jouissifs.

Des solutions alimentaires

L’alimentation importe beaucoup pour solutionner tout problème de santé. Pour lutter contre l’éjaculation précoce, avoir de bonnes érections et des rapports sexuels plus longs, il existe un régime alimentaire recommandé par les sexologues et qui n’est d’ailleurs pas si différent de la routine quotidienne alimentaire recommandée par les nutritionnistes. Il s’agit simplement de s’hydrater suffisamment chaque jour, d’éviter les aliments sucrés et gras et surtout de diminuer la consommation d’alcool. Consommez aussi les aliments (fruits et légumes) qui participent activement à la fluidité du sang tels que les oignons, les pommes, les bananes, la pastèque, la grenade, les poivrons, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here