De plus en plus de personnes souffrent aujourd’hui de la perte des cheveux. Chez celles-ci, l’implantation de cheveux est la solution idéale pour retrouver leur esthétique et lutter contre la calvitie. Mais en quoi consiste la pratique ? Comment se déroule-t-elle ? Quelles sont les techniques utilisées pour l’implantation de cheveux ? Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article.

En quoi consiste l’implantation des cheveux ?


Encore connue sous le nom de greffe de cheveux, l’implantation de cheveux consiste à implanter un greffon de cheveux dans le cuir chevelu. Comme le fait cet expert en greffe de cheveux, le spécialiste prélève des cheveux dans une zone de repousse permanente de la chevelure du patient (plus souvent la couronne arrière).

Il va ensuite implanter ces cheveux dans les zones dénudées. L’objectif est d’apporter une solution esthétique et définitive à la perte des cheveux.

Pourquoi recourir à une implantation de cheveux ?

Aujourd’hui, de nombreuses personnes souffrent de la perte de cheveux. Cela peut être lié à une pathologie congénitale, à des troubles hormonaux ou aux habitudes de vie de chaque personne. Il peut en effet s’agir de :

  • Éclaircissement relatif à une alopécie de traction (coiffure, défrisage, tresse, etc.) ;
  • Calvitie héréditaire ;
  • Alopécies hormonales ou androgéniques ;
  • Cicatrice sur la tête, les sourcils ou les barbes, etc.

Dans l’un ou l’autre de ces cas, la greffe capillaire est la solution idéale. Elle permet à la partie atteinte de retrouver son état normal.

Quelles sont les différentes techniques de la greffe capillaire ?

L’implantation de cheveux connait une forte expansion aujourd’hui, du fait de la hausse des demandes. Pour mieux satisfaire les clients, les chercheurs du domaine ont inventé de nombreuses techniques.

La technique FUT — Follicular Unit Transplantation

Cette technique est dite de la bandelette. Elle a été inventée en 1970 et consiste à prélever une bande de cuir chevelu sur une partie ne manquant jamais de cheveux. La bande est ensuite divisée en de nombreuses unités folliculaires. Celles-ci seront ensuite implantées dans les zones dégarnies de la tête du patient en y faisant des incisions.

La technique FUE — Follicular Unit Extraction

La FUE est une technique plus moderne. Ici, au lieu de prélever un ensemble de greffons, le praticien prélève les unités folliculaires les unes après les autres en se servant d’un bistouri muni d’un micro punch. Cependant, l’implantation des cheveux est faite de la même façon que dans le cas d’une FUT.

L’implantation folliculaire automatisée (IFA)

En utilisant cette technique, le chirurgien se sert d’une machine pour l’extraction des follicules pileux. Plus précisément, l’extraction est effectuée par un robot SAFER, ARTAS ou NEOGRAFT. Les greffons sont ensuite implantés dans les incisions préalablement faites sur les parties dégarnies de la tête du patient.

Le DHI — Direct Hair Implantation

Il s’agit d’une technique améliorée et non invasive de la FUE. L’expert prélève aussi les follicules pileux un à un à la main. Cependant, au moment de l’implantation des greffons, aucune incision ne sera faite sur la tête. Le praticien se servira d’un injecteur de cheveux DHI et pourra ainsi contrôler la profondeur, l’angle et l’orientation, étape par étape, de chaque follicule.